L’incontinence par instabilité vésicale

Souvent, vous ressentez un besoin urgent d’aller aux toilettes, sans forcément réussir à les atteindre à temps. Il peut s’agir d’incontinence urinaire par instabilité vésicale. Ça ne vous dit rien ? On vous en dit plus.

« Oh non pas encore », vous dites-vous. Alors que vous n’aviez pas la moindre envie d’aller aux toilettes – vous y êtes même peut-être allé il y a peu – vous ressentez un besoin urgent et impérieux d’uriner, qu’il vous est bien difficile de retenir. Et ce n’est pas la première fois que cela vous arrive. Dans certains cas, vous avez même des écoulements pouvant être abondants. Et cela s’ajoute au fait que vous allez déjà uriner plus souvent que la normale (plus de sept fois dans la journée et deux la nuit). C’est le signe d’une incontinence urinaire par impériosité, également appelée incontinence par instabilité vésicale. On en distingue deux types.

 

L’instabilité vésicale motrice

Dans ce cas, une hyperactivité des muscles de la vessie est à l’origine de l’incontinence. Elle se manifeste lorsque le muscle lisse de la paroi vésicale, le détrusor, se contracte, et ce, même si la vessie n’est que faiblement remplie. En se contractant, il envoie un signal au cerveau, se traduisant par une envie d’uriner.

 

La forme sensorielle

Mais dans certains cas, les examens cliniques ne montrent aucune hyperactivité vésicale. Il s’agit alors de la forme sensorielle de cette incontinence. Son diagnostic repose uniquement sur l’urgence ressenti par la personne, qu’il y ait des fuites ou non. Elle est due à une irritation de la vessie. Même s’il est difficile de déterminer une cause précise, une infection des voies urinaires, une tumeur ou des calculs vésicaux, des problèmes de prostate,… peuvent entraîner une incontinence sensorielle.

Au quotidien, l’incontinence urinaire par instabilité vésicale est l’une des plus difficiles à vivre. Angoissés, les personnes en souffrant ont tendance à se couper du monde. Si vous êtes concerné, n’attendez pas pour en parler à votre médecin. Il pourra vous proposer des solutions pour éviter les fuites et retrouver une vie normale.