La faiblesse urinaire ou incontinence d’effort

Vous présentez quelques fuites urinaires après avoir éternué, toussé, ri ou fait un effort ? Vous souffrez d’incontinence urinaire liée à l’effort. Vous ne savez pas ce que c’est ? Nous vous expliquons tout !

Depuis quelques temps maintenant, vous souffrez de faibles fuites urinaires après avoir éternué ou piqué un fou-rire, alors que vous ne ressentiez aucun besoin d’aller aux toilettes juste avant. Et cela vous inquiète. Rassurez-vous, ce n’est pas si grave. Vous souffrez d’incontinence urinaire d’effort.

 

Des muscles du périnée trop faibles

Pas de panique, vous n’êtes pas malade. Il s’agit d’un problème mécanique très répandu. C’est même le type d’incontinence le plus courant chez les femmes. Elle se caractérise par une faiblesse des muscles du plancher pelvien. Ainsi, lors d’un effort plus important, votre urètre ne peut venir s’appuyer sur un tissu assez solide. Il lui est donc impossible de se fermer correctement. Résultat ? Vous ne pouvez retenir ces quelques gouttes d’urine.

 

Accouchement et âge responsables

Mais pourquoi vos muscles se relâchent ? Les causes peuvent être diverses :

  • suite d’un accouchement
  • irrigation sanguine en baisse due aux changements hormonaux de la ménopause
  • atrophie musculaire générale liée à l’âge.

Ce qui explique pourquoi l’incontinence urinaire d’effort concerne en grande majorité les femmes. Mais chez certains hommes, une opération de la prostate peut altérer le sphincter et conduire à ce genre de fuites.

Pour mieux vivre cette situation, des solutions existent. Même si vous avez honte, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à un urologue qui vous conseillera sur les démarches à suivre pour améliorer votre quotidien.